Accueil » Est-ce que le CBD peut faire échouer un test urinaire ?

Est-ce que le CBD peut faire échouer un test urinaire ?

Après avoir été légalisé en France, le CBD est de plus en plus consommé, pour ces bienfaits pour le corp et l’esprit. Cette molécule extraite du cannabis n’entraîne aucune dépendance et n’endommage en rien le cerveau. Mais si une personne consomme régulièrement du CBD, peut-elle avoir un test urinaire positif ?

Le test urinaire et le CBD

Pour le dire clairement, que vous soyez un consommateur régulier ou occasionnel, le CBD est indétectable lors du test urinaire. Mais cette substance est rarement vendue à l’état pur. Beaucoup de produits en sont dérivés. Et parfois ils contiennent un certain taux de THC. En France, le taux autorisé de THC dans les produits dérivés du CBD, ne doit pas dépasser 0.2%. Mais si vous achetez des produits provenant d’autres pays, ou des produits non contrôlés, il est possible que ce taux soit élevé. Dans ce cas, les tests urinaires détecterons la présence de la molécule du THC, qui est interdite en France. De ce fait, il est toujours conseillé d’acheter ses produits chez des vendeurs de qualité, et de toujours s’assurer de leur composition.

La Différence entre le CBD et le THC

Le CBD et le THC proviennent de la même plante, le cannabis. Le THC est une molécule qui provoque des effets psychotropes. Elle engendre des sensations d’euphorie et de pertes de tout sens de la réalité. En plus de cela, il occasionne des soucis de santé. Et déclenche la dépendance. Considéré comme étant un stupéfiant, le TCH  est illégal en France. Et fait donc partie des substances détectables lors de dépistage. Par contre le CBD, considéré sans effet nocif pour le corp humain, ne fait pas partie des substance recherché dans les tests de dépistage. Il est, au contraire, considéré comme un simple complément alimentaire. Il permet de soulager plusieurs symptômes de maladies du système nerveux et du système digestif.

Le test urinaire pour cannabis

Il est généralement utilisé pour confirmer la positivité d’un test salivaire pour cannabis. Il détecte si la personne a consommé du cannabis durant les derniers jours. Mais ne peut déterminer si elle en est dépendante. Donc, ce test sert seulement à déceler la présence de cannabis, et plus précisément la molécule du THC, dans l’organisme. Le THC consommé en herbe, en résine ou en huile, est détectable en à peine cinq minutes. Il suffit juste de tromper le test dans l’urine.

En combien de temps le THC est éliminé de l’urine ?

La détectabilité du THC dépend de trois paramétrés :

  • La fréquence de consommation,
  • La dose consommé,
  • Le métabolisme du consommateur.

De ce fait, une personne qui consomme régulièrement du THC, a plus de mal à éliminer ce dernier de son organisme.  En moyenne une personne qui consomme régulièrement du THC a besoin de 5 à 10 jours, pour que le test ne puisse plus détecter cette molécule dans son urine. Ensuite dans le cas d’une personne accro au cannabis, le test urinaire peut prendre de 14 à 30 jours pour ne plus être positif. Et enfin, pour les personnes qui le consomme que de façon ponctuelle, sa présence deviendra indétectable au bout de 2 à 3 jours. Pour conclure, un test urinaire pour cannabis ne permet pas de détecter la présence de CBD dans votre urine. Et ce, même si vous en consommez quotidiennement. La quantité n’a aucun effet sur le test. Car, ce dernier est uniquement dédié à la détection du THC.

Toutefois, avant de consommer des produits dérivés du CBD, il faut toujours s’assurer qu’ils sont conformes aux normes établies par l’Union européenne. L’une de ses normes stipule que le CBD doit avoir une concentration maximale de 35%, et que le THC ne doit pas dépasser le taux de 0.2%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.