Accueil » Que devez-vous savoir sur le CBD thérapeutique ?

Que devez-vous savoir sur le CBD thérapeutique ?

cbd therapeutique

Cannabis. Un mot qui évoque une multitude de stéréotypes : on pense tout de suite à une substance utilisée pour ses propriétés psychoactives illégales partout dans le monde, notamment en France. Cependant, nous devons opposer un élément complètement différent de la plante de chanvre à cette vision simpliste : ses qualités thérapeutiques. Ceci est souvent appelé « cannabis thérapeutique » ou « cannabis médical », car il est riche en cannabidiol (CBD), par opposition au « cannabis non médical », qui est riche en THC et utilisé à des fins récréatives.

Qu’est-ce que le CBD ?

« Le CBD (cannabidiol) est un produit chimique dérivé du cannabis qui a un impact thérapeutique intrigant sur diverses affections, notamment la douleur et l’épilepsie. Il a fait l’objet de plusieurs études de recherche médicale », comme le décrit un professionnel. Cependant, ce matériel a été repris par certains acteurs qui s’intéressent davantage à l’aspect commercial du cannabis et souhaitent produire ce qu’ils appellent du « cannabis santé ». Ce sont des produits qui sont principalement composés de CBD. Ils ne sont généralement pas commercialisés en France sauf si le cannabidiol est entièrement synthétique.

que devez-vous savoir sur le cbd therapeutique ?

Quels sont les effets du CBD ?

Le CBD, ou cannabis médicinal, est principalement utilisé dans des contextes thérapeutiques pour soulager la douleur et l’inflammation. Ce produit chimique est un supplément qui peut être utilisé pour traiter la douleur causée par des maladies inflammatoires chroniques comme l’arthrose ou d’autres affections comme la sclérose en plaques. Les médecins administrent du CBD aux patients subissant une chimiothérapie ou une radiothérapie pour soulager les nausées et les vomissements.

L’historique du cannabis thérapeutique

Cette application « médicale » du chanvre n’est pas nouvelle. Depuis des millénaires, les populations asiatiques et moyen-orientales ont mis l’accent sur les propriétés anxiolytiques, analgésiques, anti-inflammatoires et antispasmodiques du cannabis : la Grande Encyclopédie des Herbes Aromatiques de l’Empereur Shennong, l’un des tout premiers textes médicaments qui nous soit parvenu (2700 av J.C ), mentionne déjà le cannabis à des fins thérapeutiques : il est recommandé contre le paludisme, le cannabis s’est infiltré dans les pharmacies britanniques et américaines au XIXe siècle, et le médecin personnel de la reine Victoria l’aurait recommandé pour traiter les douleurs menstruelles sévères.

La prohibition du cannabis est un phénomène relativement nouveau. Il a été supplanté comme antidote par l’aspirine et la morphine au milieu du XXe siècle. En raison de ses propriétés psychotropes (a cause du THC), il est devenu une cible pour la majorité des gouvernements du monde depuis les années 1960 et continue de le faire aujourd’hui. Cependant, des études scientifiques se concentrent sur un autre cannabinoïdes, le CBD, et mettent en évidence l’existence d’un système complexe de récepteurs dans le corps auquel les composés du cannabis se connectent afin de soulager la douleur et l’inflammation (le système endocannabinoïdes). Le concept de cannabis thérapeutique en est né.

Les effets du cannabis thérapeutique sur le corps humain

Il est évident que le chanvre utilisé comme cannabis médicinal n’a rien à voir avec le cannabis consommé pour ses propriétés euphorisantes. Le cannabis est composé de plus d’une centaine de composés chimiques naturels appelés cannabinoïdes, qui interagissent avec les récepteurs de notre corps (ceux du système endocannabinoïdes) pour créer certains effets. Le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD) sont les cannabinoïdes (CBD) les plus étudiés. C’est cette dernière que l’on retrouve le plus souvent au cœur du concept de cannabis médicinal.

En effet, ces dernières années, le CBD a été au centre des discussions sur le potentiel médicinal du cannabis. Bien que l’effet bénéfique du cannabidiol ne soit pas encore complètement établi, il a déjà fait l’objet de plusieurs recherches et essais, la littérature scientifique s’intéresse donc vivement à ses caractéristiques et à ses éventuels avantages pour la santé (préclinique et clinique). En conséquence, Elle aurait aussi des effets sur :

  • Anxiété, stress et tristesse sous diverses formes ;
  • Problèmes de sommeil ;
  • Douleur chronique, en particulier la douleur neuropathique (telle que la fibromyalgie) ;
  • Inflammations aiguës ou chroniques, telles que l’endométriose ;
  • Spasmes musculaires atroces (comme ceux trouvés dans la sclérose en plaques) ;
  • Troubles neurologiques (en particulier épilepsie) ;
  • Maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson et sclérose en plaques) ;
  • Complications associées à certaines tumeurs malignes.

Le comité scientifique a retenu les quatre indications thérapeutiques suivantes pour tester l’usage du cannabis à des fins médicinales :

  • Douleur neuropathique résistante aux traitements disponibles (médicinaux ou non) ;
  • Certains types d’épilepsie sévère et résistante aux médicaments ;
  • Certains symptômes persistants liés au cancer ou à ses thérapies ;
  • Spasticité douloureuse causée par la sclérose en plaques ou d’autres maladies du système nerveux central.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *